Vous êtes ici

Nuit des idées / Nuit de la mémoire : (re)construire ensemble

Les lycéens en terminale vont rencontrer et échanger avec M. Foà à l'Institut français Centre Saint-Louis

Témoin : M. Ugo Foà (Naples 1928)

Né et élevé dans la petite communauté juive napolitaine, il vit paisiblement encadré, comme tous les enfants qui vont à l'école, dans des organisations fascistes jusqu'à ce que les lois raciales le mettent de côté, l'empêchant de s'inscrire dans une quelconque école publique. Il a rassemblé certains de ses souvenirs dans un livre (L'enfant qui ne pouvait pas aller à l'école - Histoire de mon enfance sous les lois raciales en Italie - Manni Editore 2021).

Après le 8 septembre 1943, les troupes nazies prennent le commandement de la ville de Naples. La population se rebelle contre l'occupation, culminant avec l'insurrection dans la nuit du 27 septembre. Les combats ont duré jusqu'au jour 30, défini dans les livres d'histoire comme "Les quatre jours de Naples", empêchant ainsi l'arrestation des Juifs napolitains dont ils possèdent les listes.
Kappler les qualifie de "conditions d'exploitation incertaines" dans un télégramme à Berlin le 6 octobre pour justifier la non-arrestation des Juifs à Naples. Au bout de dix jours, le 16 octobre 1943, 1 200 Juifs sont arrêtés et déportés vers le Ghetto de Rome.

Dans son témoignage, il mettra l'accent sur la mémoire et la signification des lois raciales.